OSTÉOPATHIE 

Lors de ses premiers mois de vie, le nourrisson peut présenter de nombreux maux ou des petits problèmes (torticolis, déformation cranienne, reflux gastro-oesophagien, coliques, canal lacrymal bouché, troubles du sommeil...) amenant à consulter précocement un ostéopathe.

L’ostéopathie du bébé s’effectue idéalement entre 3 semaines et 3 mois et elle est possible jusqu’à 9 mois. Seulement quelques séances (généralement deux) sont nécessaires pour rétablir la fonction. 

 

Les approches kinésithérapies et osthéopatiques sont complémentaires : l'un libère les tensions tissulaires du bébé et redonne des amplitudes articulaires complètes, l'autre veille à la construction d'un développement moteur correct, symétrique et cohérent avec l'âge en redonnant au corps de la mobilité et de la souplesse.

Il est  important de noter que les « manipulations du crâne, de la face et du rachis chez le nourrisson de moins de six mois » sont interdites sans accord préalable du médecin sauf si elles sont pratiquées par un médecin-ostéopathe. 
Source : Décret n° 2007-435 du 25 mars 2007 relatif aux actes et aux conditions d’exercice de l’ostéopathie – Article 3

Il est donc indispensable de choisir le praticien avec soin.

La consultation spécialisée de 50 euros n’est  prise en charge par la CPAM mais remboursée par de nombreuses mutuelles. Une facture est délivrée à chaque consultation.

Le Dr Garcia a écrit "Comprendre l'ostéopathie du Bébé" (Collection 1001BB - 10 euros) pour expliquer simplement l'ostéopathie aux parents.

Vous y trouverez les réponses aux questions que vous vous posez.

L'ostéopathie pour quoi ? pour qui ? pour mon enfant ?