Téléconsultations

Encadré par les dispositions du code de déontologie et l'arrêté du 16 avril 2020, le télésoin, en période d'épidémie du Covid-19, est autorisé pour les masseurs-kinésithérapeutes et les psychomotriciens.

Comment se déroule une téléconsultation ?

Dans quel contexte recourir à une téléconsultation en kinésithérapie pédiatrique ?

Quels moyens techniques employés ?

Quels sont les tarifs et règles de prise en charge applicables ?

Comment régler une téléconsultation ? 

Comment se déroule une téléconsultation ?

Avec le consentement du patient, une téléconsultation se déroule comme une consultation classique, en partant d'une demande de rendez-vous et en fixant un horaire précis. Pour les mineurs, la présence d'un parent majeur ou d'un majeur autorisé est indispensable. Le télésoin nécessite également une prescription médicale, et il peut être mis en place qu'une fois qu'un bilan présentiel aura été réalisé au cabinet ou au domicile du patient. Un bilan initial en présence réelle du patient est donc indispensable.

Le télésoin ne sera mis en place que si le kinésithérapeute juge le patient en sécurité, avec respect du secret professionnel.

 

 

Dans quel contexte recourir à une téléconsultation en kinésithérapie pédiatrique ?

Il est vrai que les principaux outils de travail du kinésithérapeute sont ses propres mains. Cependant, en période d'épidémie, les patients vulnérables doivent minimiser leurs interactions sociales et, pour certain, il est compliqué de combiner le télétravail avec les rendez-vous médicaux. De plus il peut également y avoir l'impossibilité de la famille de mettre en place les mesures barrières demandées au cabinet (1 seul accompagnant et pas de frère et soeur par exemple), ce qui implique la difficulté de poursuivre les soins. Or, il est important pour le kinésithérapeute de garantir une continuité de la prise en charge.

En kinésithérapie, il est possible de recourir à la téléconsultation pour certains soins : rééducation du rachis, plagiocéphalies, guidance motrice...

Pour les soins en psychomotricité, il en sera de même.  

 

 

Quels moyens techniques employés ?

En période d'épidémie, plusieurs applications sont autorisées et faciles d'emploi : WhatsApp, FaceTime, Skype, Zoom... 

Il vous suffit d'être muni d'un ordinateur, tablette ou téléphone (avec micro et webcam), et d'une connexion internet. Avec votre kinésithérapeute et/ou votre psychométricien, vous conviendrez ensemble quelle application utiliser, le jour et l'heure du rendez-vous. 

 

Quels sont les tarifs et règles de prise en charge applicables ?

La téléconsultation en kinésithérapie est remboursée par la sécurité sociale et les complémentaire santé selon la nomenclature des actes de soin en kinésithérapie.

En psychomotricité, les soins sont à régler par la famille.

 

 

Comment régler une téléconsultation ?

Pour les soins de kinésithérapie, lors du premier rendez-vous prévu pour la passation du bilan, le dossier administratif sera fait (carte vitale, renseignements administratifs, ​mutuelles). Dans la mesure du possible, le règlement sera fait en tiers payant et si cela n'est pas possible, le règlement sera demandé à la famille. 
Pour les soins en psychomotricité, la famille enverra à chaque séance le règlement par chèque.